relief


relief

relief [ rəljɛf ] n. m.
• 1050; de relever « enlever, relever », d'apr. l'a. forme tonique je relief
IVx Ce qu'on enlève d'une table servie. Mod., au plur. reste. Les reliefs de la table. « des reliefs d'ortolans » (La Fontaine).
Fig. Les reliefs d'une splendeur passée, ce qu'il en reste.
II(1571 sculpt.; sous l'infl. de l'it. rilievo, de rilevare « relever »)
1Ce qui fait saillie sur une surface. bosse, proéminence, saillie. La pierre ne présentait aucun relief. « les reliefs osseux [d'un visage] » (Martin du Gard).
2Arts Ouvrage comportant des éléments qui se détachent plus ou moins sur un fond plan. Relief décoratif. Relief sculpté. sculpture; bas-relief, haut-relief, ronde-bosse. Façade ornée de reliefs.
3Cour. Caractère d'une image comportant des différences de profondeur, la figuration de plans différents; perception qui y correspond. Le relief d'un dessin, d'une peinture. modelé. « Le Japonais, insoucieux du relief, ne peint que par le contour et la tache » (Claudel). Sensation de relief due à la différence des deux images rétiniennes.
Par anal. Relief acoustique : perception auditive de l'espace, donnée par l'usage simultané des deux oreilles. Restitution du relief sonore par la stéréophonie.
4Forme d'une surface qui comporte des saillies et des creux. Le relief d'une pièce de monnaie.
Forme de la surface terrestre. Étude du relief. géomorphologie, orographie, topographie. Figuration du relief sur les cartes par les courbes de niveau ( hypsométrie) . Les formes du relief : dépressions, plaines; plateaux; montagnes, massifs; vallées. Relief accidenté, émoussé. Relief calcaire. Relief sous-marin, étudié par l'hydrographie ( bathymétrie) .
5 ♦ EN RELIEF : qui forme un relief. Être, paraître en relief. se détacher. Motifs (travaillés) en relief. Plaque, cliché en relief. Caractères en relief du braille. Carte en relief. Photographie, film en relief. anaglyphe, stéréoscope.
6Fig. Apparence plus nette, plus vive, du fait des oppositions. Relief du style, de l'expression. Donner du relief. accentuer (cf. Faire ressortir). « L'humeur donne du relief aux idées » (Mme de Staël). Des personnages sans relief. épaisseur, profondeur. Mettre en relief : faire valoir en mettant en évidence. ⇒ souligner. « Ce joli costume mettait en relief la perfection des formes » (Balzac).
⊗ CONTR. Creux. Banalité.

relief nom masculin (de relever 1) Ce qui fait saillie sur une surface : Lettres en relief. Toute forme saillante à la surface du globe ; toute association de formes saillantes et de formes en creux. Illusion d'un jeu de saillies et de retraits dans l'espace, en peinture, photographie, dessin, etc. : Photo en relief. Ce qui distingue du commun, de la banalité : Savoir donner du relief à ce qu'on dit. Acoustique Sensation auditive de l'espace, donnée par l'emploi simultané des deux oreilles. Sculpture Œuvre sculptée, modelée ou assemblée dont les différentes formes et parties se présentent en saillie plus ou moins nette sur un fond. (On distingue différents types de reliefs selon que les formes font une saillie faible [relief méplat, bas-relief], moyenne [demi-relief] ou forte[haut-relief]. Le relief pictural est traité en perspective : lignes de fuite, figures pouvant aller du haut-relief à des parties simplement gravées, selon le degré d'éloignement suggéré. Le plein relief spatial consiste en figures en ronde bosse adhérant à un fond.) ● relief (difficultés) nom masculin (de relever 1) Orthographe On écrit : une sculpture, un ornement en haut relief, en bas relief sans trait d'union, mais un haut-relief, des hauts-reliefs, un bas-relief, des bas-reliefs, avec trait d'union (= une sculpture, des sculptures en haut relief, en bas relief). Remarque Ronde-bosse suit une règle identique. ● relief (expressions) nom masculin (de relever 1) Mettre quelqu'un, quelque chose en relief, les faire valoir, les mettre en évidence. Carte en relief, représentation topographique à trois dimensions, les échelles planimétrique et altimétrique pouvant être différentes. Relief d'applique, en arts décoratifs, motif sculpté en relief plus ou moins accusé, à revers plan, fait pour être fixé sur un fond indépendant. ● relief (synonymes) nom masculin (de relever 1) Ce qui distingue du commun, de la banalité
Synonymes :
- caractère

relief
n. m.
d1./d Saillie que présente une surface. Reliefs d'une paroi rocheuse. Caractères en relief de l'écriture Braille.
d2./d BX-A Sculpture en saillie sur un fond plan. (V. bas-relief, haut-relief.)
d3./d Ensemble des inégalités de la surface du sol. Relief terrestre. Un relief tourmenté.
d4./d Aspect d'une image restituant l'impression de la profondeur, de la perspective; cette impression elle-même. Peinture qui a du relief.
|| Par anal. Relief acoustique, sonore: perception auditive de l'espace.
d5./d Fig. Caractère accentué que prend une chose par opposition ou par contraste avec une autre. La modestie donne du relief au mérite.
Mettre en relief: mettre en évidence, accentuer.

I.
RELIEF1, subst. masc.
I. — Gén. au plur. Ce qui reste d'un repas, d'un plat. Les reliefs d'un festin, d'un plat, d'un poulet. Les Nubiens s'assirent devant la porte et reçurent le reste des plats dont ils distribuèrent encore les derniers reliefs à de pauvres gens attirés par le bruit de la fête (NERVAL, Voy. Orient, t. 1, 1851, p. 324). Pendant qu'on leur servait un potage réchauffé et les reliefs de la table d'hôte, ils [les Tarasconnais] mangeaient gloutonnement (A. DAUDET, Tartarin Alpes, 1885, p. 222).
Au fig. Les visites auxquelles Véronique, confiante dans l'appui de l'Église, le poussait, n'ayant pas eu d'autre résultat que de lasser et finalement d'indisposer le Haut clergé, amicalement il avait été conseillé d'aller attendre à Milan la compensation naguère promise et les reliefs d'une faveur céleste éventée (GIDE, Caves, 1914, p. 706). V. exotisme A ex. de Gide.
Rem. S'emploie le plus souvent au plur., cependant le sing. est usité aussi: Voilà un beau relief, il reste les trois quarts du poulet (LITTRÉ).
II. — DR. FÉOD. ,,Droit que le vassal payait à son seigneur, lors de certaines mutations, ainsi dit parce que le vassal, par ce droit, relevait le fief`` (LITTRÉ). On pouvait éviter un droit aussi onéreux en versant chaque année une rente au suzerain; on était alors en régime de relief abonné (FÉN. 1970).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V. relief2.
II.
RELIEF2, subst. masc.
A. — Ce qui fait saillie sur une surface. Synon. bosse, proéminence. Relief(s) d'une médaille, d'un visage. On avait déjà [au XIIIe s.] presque entièrement renoncé aux représentations d'hommes ou d'animaux formant le relief autour de la corbeille des chapiteaux (MÉRIMÉE, Ét. arts Moy. Âge, 1870, p. 51).
SCULPT. Saillie d'un ouvrage se détachant sur un fond uni. Plein relief; relief entier; façade ornée de reliefs.
Demi relief. ,,Celui où les objets représentés ressortent à moitié du fond sur lequel ils semblent posés`` (JOSSIER 1881).
Bas-relief, haut-relief.
GÉOGRAPHIE
♦ Toute forme saillante ou creuse à la surface de la lithosphère. Relief des Pyrénées. L'éternelle verdure couvre d'un manteau presque noir les reliefs un peu difformes de ces montagnes qui entourent la baie (CLAUDEL, Corresp., 1917, p. 292):
1. ... allant de l'Écosse à la Scandinavie, dans ces pays, en effet, les terrains siluriens sont très plissés, et si l'on rétablit, par la pensée ou par le dessin, ce que les érosions ont enlevé à ces plissements, on voit qu'ils représentent une suite de hauts reliefs.
BOULE, Conf. géol., 1907, p. 92.
♦ Ensemble des saillies et des creux que présente le sol d'une région; forme caractéristique de la surface du sol. Relief tourmenté; relief plat, vallonné; relief calcaire, karstique; relief d'érosion; étudier, décrire le relief de la France. Le relief légèrement accidenté, le sol froid d'Aguaize, issu de la décomposition du sous-sol argileux, mais peu à peu confiné dans les vallées, enfin la population par son type et ses allures, tiennent encore de la physionomie ardennaise (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 71). Aucun trait n'est plus frappant dans (...) l'histoire des rivières, que ces vicissitudes de régime; sinon peut-être leur tendance à persister, malgré des changements de relief, dans le cours une fois tracé (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908p. 96).
B. — P. anal.
1. Différence de saillies et de creux donnée à un dessin, à un tableau par l'opposition des parties claires et des parties sombres. Peut-être les couleurs du Corrège nous donnent-elles l'idée de quelque chose de céleste et d'heureux, ou bien encore notre esprit est-il étonné de ce degré de relief obtenu sans aucune dureté (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 365).
2. Relief acoustique, auditif. Perception auditive de l'espace donnée par l'emploi simultané des deux oreilles. La « suraudition » d'un son parmi les autres, opération (...) familière à ceux qui savent suivre une « voix » perdue dans un chœur ou un orchestre: sorte de relief auditif (Ch. LALO, Esthét. mus. sc., 1908, p. 124).
3. Perception, vision du relief. ,,Perception des différences de profondeur dans la surface d'un objet ou des différences d'éloignement entre objets voisins`` (MILL. Vision 1981).
C. — Au fig.
1. Apparence plus nette qui ressort, se distingue du commun, fait contraste avec lui. Relief d'un caractère; monotone et sans relief:
2. L'élaboration de la théorie moderne des symboles sociaux et de celle des rapports entre structures sociales et œuvres de civilisation devrait, en principe, contribuer à élargir le domaine et à donner plus de relief à ce genre d'investigations...
Traité sociol., 1968, p. 104.
LING. ,,Mise en valeur d'un élément, d'un mot, d'un énoncé, qui peut être fonction de la place qu'on lui attribue`` (MAR. Lex. 1951).
2. Vieilli. Éclat, considération. Les emplois qu'il avait occupés donnaient du relief à sa famille (Ac.). Le prince daignait vous adresser une fois la parole tous les ans (...) ce qui vous donnait un grand relief dans votre paroisse (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 465).
3. Loc. verb.
Mettre en relief. Mettre en évidence, faire valoir. En ce qui concerne le métabolisme des matières protéiques dans le végétal, quelques points importants ont été mis en relief dès la fin du XIXe siècle (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 466).
Se donner du relief. Se faire valoir. J'ai peur que ton avocat, pour se donner du relief, ne te fasse faire des bêtises (FLAUB., Corresp., 1880, p. 394).
D. — Loc. En relief
1. Loc. adj. Qui forme un relief ou qui donne l'impression du relief. Cinéma, film en relief; carte, motif en relief. L'affiche en relief peut être peinte, ajoutant ainsi l'attrait de la couleur au jeu des volumes (Arts et litt., 1935, p. 30-19).
2. Loc. adv. De manière à former un relief ou à donner l'impression du relief. Être, paraître en relief; graver en relief; pierre sculptée en relief. Il sera facile de comprendre l'application de cette machine à la sculpture des bois ou autres substances, pour leur donner toute espèce de courbures ou formes différentes, celle d'ogive par exemple, soit en creux ou en relief (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 238).
Prononc. et Orth. V. relief1. Étymol. et Hist. A. Ca 1050 relef de la tabla (Alexis, éd. Chr. Storey, 247); 1324 au plur. reliez (WATRIQUET DE COUVIN, De Raison et de Mesure, ds Dits, éd. A. Scheler, p. 363, 132). B. 1. 1547 « caractère d'une image comportant des différences de profondeur, la figuration de plans différents » (J. MARTIN, Archit. Vitruve, p. 6 v °: Orthographie [...] est la representation de la figure ou relief du bastiment); spéc. 1577 peint. (B. TAEGIO, Les Doctes et subtiles responces, p. 295 ds QUEM. DDL t. 21); 2. 1547 « ce qui fait saillie sur une surface » ici, sculpt. (J. GOUJON ds J. MARTIN, op. cit., Annotations, D III v °: nostre Autheur Vitruve [dit] que toutes Frizes quand elles sont taillées d'ouvrage en demy-bosse ou de relief, doivent estre plus larges d'une quarte partie que leurs Architraves); 3. 1637 au fig. charge de relief « charge importante, en vue » (CHAPELAIN, lettre 26 avril, éd. Tamizey de Larroque, t. 1, p. 151); 1671 donner du relief « faire ressortir, donner de l'éclat » (LA FONTAINE, Le Songe de Vaux, 2e fragm. ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 8, p. 254); 4. 1831 géogr. JOMARD, Consid. sur coll. cartes géogr., p. 11); 5. 1934 techn. son (E. SARNETTE, in R. musicale, déc., p. 83 ds QUEM. DDL t. 12, s.v. prise de son). Déverbal de relever. Le sens B est dû à l'ital. rilievo « ce qui fait saillie » (dep. le XIVe s., spéc. dans le domaine des Beaux-Arts; v. DEI et HOPE, p. 219), déverbal de rilevare, relever.
STAT. Relief1 et 2. Fréq. abs. littér.: 897. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 558, b) 1 293; XXe s.: a) 1 300, b) 1 863.
BBG. — HOPE 1971, p. 149, 219. — NARDY (J.-P.). Relief. Doc. Hist. Vocab. sc. 1982, n ° 3, pp. 39-46. — QUEM. DDL t. 12, 21, 22.

1. relief [ʀəljɛf] n. m.
ÉTYM. 1050; de relever « enlever, relever », d'après l'anc. forme tonique (je relief, etc.).
———
I Vx. Ce qu'on enlève d'une table servie. Desserte.Par ext. Reste; bribe, débris. || Le relief d'un repas.(Mod.; au plur.). || Les reliefs de la table (→ Patienter, cit.). || Des reliefs de poulet (→ Persillade, cit.). || « À des reliefs d'ortolan » (→ Civil, cit. 13, La Fontaine; et aussi os, cit. 9).
1 (…) elle en était réduite aux rogatons (…) Chaque matin, de petites voitures fermées (…) s'arrêtent aux portes des grandes cuisines, rapportent pêle-mêle la desserte des restaurants, des ambassades, des ministères (…) Mademoiselle Soyer se glissa devant une boutique, dont la marchande affichait la prétention de ne revendre que des reliefs sortis des Tuileries.
Zola, le Ventre de Paris, t. II, p. 116-119.
Fig. || Les reliefs d'une splendeur passée, ce qu'il en reste.
———
II Dr. féod. Action de relever un fief. || Droit de relief (ou rachat, relevaison) : droit de mutation dû au seigneur lors de la transmission d'un fief ou d'une censive.Hist. || Lettres de relief ou de réhabilitation de noblesse.
2 (…) le droit de rachat ou relief, équivalent à une année de revenu et qu'il reçoit des héritiers collatéraux, parfois des héritiers directs (…)
Taine, les Origines de la France contemporaine, I, t. I, p. 34.
————————
2. relief [ʀəljɛf] n. m.
ÉTYM. 1571, en sculpture; ital. rilievo, de rilevare, de ri-, et levare « lever ».
———
I (Un, des reliefs.)
1 Ce qui est relevé, ce qui fait saillie sur une surface appelée fonds. Bosse (et ronde-bosse), proéminence, saillie (→ Église, cit. 13). || La pierre ne présentait aucun relief (→ Long, cit. 39). || La pénombre accusait (cit. 18) les reliefs (d'un visage).
3 Les reliefs y étaient à la fois plus apparents que dans l'air et plus irréels, se signalant aux regards par des ombres accentuées — exagérées peut-être — sans toutefois donner l'impression de véritables saillies, comme si les choses avaient été figurées là en trompe-l'œil.
A. Robbe-Grillet, le Voyeur, p. 254.
Ornement saillant. || Coupoles décorées de reliefs (→ Colonnette, cit. 1). || Les reliefs d'une sculpture. Enlevure.
2 Arts. a Ouvrage comportant des éléments qui se détachent plus ou moins sur un fond plan. || Relief décoratif. || Camaïeu imitant un relief. || Relief sculpté. Sculpture; bas-relief, haut-relief. || Façade ornée de reliefs. || Reliefs et ronde-bosse (→ Frontalité, cit. 1).
b Œuvre d'art formée de parties en relief sur un fond de couleur différente. || Les reliefs de Hans Arp.
c Faux relief, relief en trompe-l'œil, peint en grisaille (cit. 3).
———
II (V. 1630, au sens 5). || Le relief.
1 (1577 en art, in D. D. L.). Caractère d'une image (visuelle, et, par ext., tactile) comportant des différences de profondeur, des plans différents (en apparence); perception qui y correspond. || Le relief d'un dessin, d'une peinture. || Sensation de relief. || Le relief, la sensation de relief est due à la différence des deux images rétiniennes.
4 Et comme le Japonais, insoucieux du relief, ne peint que par le contour et la tache, l'élément de son dessin est un trait schématique.
Claudel, Connaissance de l'Est, Çà et là.
Par anal. || Relief acoustique : perception auditive de l'espace. || Restitution du relief sonore par la stéréophonie.
2 (Mil. XIXe). Forme d'une surface qui comporte des saillies et des creux. || Le relief tourmenté du sol, d'une surface…
Absolt. Forme de la surface terrestre; cette surface, dans ses variations par rapport à un volume de référence. Orographie. || Étude du relief. Géographie (cit. 5), géomorphologie; altimétrie, hypsométrie, topographie. || Figuration du relief sur les cartes, au moyen de cotes d'altitude, de courbes de niveau, de zones d'altitude coloriées… Altimétrie. || Description du relief. Modelé (dépressions, plaines; plateaux; montagnes, massifs; vallées…).Vigueur du relief. || Relief accidenté, vigoureux; faible.Le relief, facteur du climat.(En parlant de formes caractéristiques). || Relief calcaire (→ Gouffre, cit. 8), glaciaire. || Relief primaire, tertiaire.Relief sous-marin, étudié par l'hydrographie ( Bathymétrie).
3 (XIXe). || En relief : qui forme un relief; qui est constitué, façonné de manière à former un relief. || Être, paraître en relief. Détacher (se). || Motifs en relief, travaillés en relief ( Bosselé, estampé, gaufré, repoussé…). || Pierre sculptée en relief. Camée. || Estampe (cit. 4) gravée en relief. || Plaque, cliché en relief. || Caractères en relief du braille. || Motifs de broderie en relief. Brillanté, broché…Carte en relief. || Photographie, cinéma, télévision en relief ( Anaglyphe, stéréoscopie).
5 (…) enveloppé dans une vaste robe de chambre de soie couverte de dessins d'or brodés en relief (…)
A. de Vigny, Cinq-Mars, XIV.
6 (…) on n'a qu'à regarder un tableau d'avant eux (les Carrache), et (…) on verra toutes les lumières en creux, tandis que dans la peinture moderne, toutes les lumières sont en relief.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 29 avr. 1863, t. II, p. 89.
4 (1658). Fig. Apparence plus nette, plus vive d'une chose qui est opposée à d'autres, présente un contraste avec elles; contraste qui oppose plusieurs choses. Opposition. || Relief du style, de l'expression. || Cette concentration (cit. 4) qui donne vigueur à la pensée et relief au mot. || Donner du relief. Accentuer, ressortir (faire). || Prendre du relief (→ Fond, cit. 43). — ☑ Mettre en relief, en évidence (→ Prestance, cit. 1).Mots sans relief (→ Boulon, cit. 2). || L'effigie (cit. 4) monotone et sans relief de la servilité.
7 Lessing était toujours animé dans ses écrits par un mouvement hostile contre les opinions qu'il attaquait, et l'humeur donne du relief aux idées.
Mme de Staël, De l'Allemagne, II, VI.
8 (…) il savait injecter à ses conceptions, et à l'exposé qu'il en faisait, une dose si massive de réalité, y introduire une telle précision de détails, une telle vigueur de creux et de reliefs, que tout cela se touchait comme avec la main.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVIII, p. 124.
Vx (langue class.). Considération, éclat, lustre. || Donner du relief à quelqu'un.
9 Dans tout l'état de sa gloire, soupçonnée déjà de quelques légèretés, mais sans preuve, elle obtenait alors le relief que prête à une femme comme à un homme la calomnie parisienne (…)
Balzac, le Cabinet des Antiques, Pl., t. IV, p. 382.
CONTR. Creux; fuite. — Banalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • relief — re‧lief [rɪˈliːf] noun 1. [uncountable] when a bad situation is reduced or stops for a time: • Any sign of relief from price pressures will be welcome news for the economy. 2. money, food, clothes etc given to people who are poor or hungry: • a… …   Financial and business terms

  • relief — re·lief n: redress, assistance, or protection given by law esp. from a court should state what relief the plaintiff seeks: as a: release from obligation or duty relief from judgment b: an order from a court granting a particular remedy (as return …   Law dictionary

  • relief — RELIÉF, reliefuri, s.n. 1. Configuraţie a suprafeţei terestre constituită din totalitatea neregularităţilor de forme pozitive sau negative considerate faţă de un plan de referinţă general sau local. 2. Ridicătură, proeminenţă pe o suprafaţă. ♢… …   Dicționar Român

  • relief — Relief. s. m. Bosse eminente en ouvrage de Poterie, de fonte ou de Sculpture. Relief entier ou haut relief, qui est de l épaisseur de toute la figure, demi relief, qui est moins que la moitié des images de relief entier. Ouvrage à demi relief, à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • relief — Relief, m. acut. Descend du verbe Relever, composé de Re, qui signifie Derechef, et lever, car il se dit d une chose chute, de sorte que Relever est remettre en son estant une chose qui en est deschute. Et se prend Relief ores pour le benefice du …   Thresor de la langue françoyse

  • Relief — Re*lief (r? l?f ), n. [OE. relef, F. relief, properly, a lifting up, a standing out. See {Relieve}, and cf. {Basrelief}, {Rilievi}.] 1. The act of relieving, or the state of being relieved; the removal, or partial removal, of any evil, or of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • relief — ► NOUN 1) a feeling of reassurance and relaxation following release from anxiety or distress. 2) a cause of relief. 3) the action of relieving. 4) (usu. light relief) a temporary break in a generally tense or boring situation. 5) financial or… …   English terms dictionary

  • Relief — Sn Abbildung mit erhabener bzw. vertiefter Oberfläche per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. relief m., eigentlich Hervorheben , zu frz. relever hochheben, aufheben , dieses aus l. relevāre, zu l. levāre heben, wegheben,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • relief — [ri lēf′] n. [ME releef < OFr relief < relever: see RELIEVE] 1. a) an easing, as of pain, discomfort, or anxiety b) a lightening of a burden, as of taxation, oppression, etc. 2. anything that lessens tension or strain, or offers a pleasing… …   English World dictionary

  • Relief — (franz., spr. rölheff, ital. riliēvo), erhabene Arbeit, diejenige Gattung der Bildnerei, welche die Figuren aus einer Ebene oder vertieften Fläche, dem Grunde, erhaben heraustreten läßt. Das R. bildet eine Mittelgattung zwischen der eigentlichen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon